Le sommeil

« Le sommeil est dans la vie le seul monde à nous, car la veille nous plonge dans l'illusion commune, dans l'océan de ce qu'on nomme réalité. »

- internaute , Dormir

Saviez-vous ?

Les dauphins dorment un hémisphère à la fois. 

Pourquoi dort-on ? 

Le sommeil est universel chez les êtres vivants. La durée varie d'une espèce à l'autre, mais elle reste une fonction vitale qui permet de recharger le système fonctionnel.

 

Le sommeil aide à : 

  • Régulariser nos émotions 

  • Consolider la mémoire et l'apprentissage.

2 forces qui influencent le sommeil

  • Rythme circadien 

    • Circa = relatif à 

    • Die = jour 

      • C'est un rythme qui est endogène, c-.à-d., présent même en l'absence de tout indice cyclique extérieur, et qui se synchronise avec son milieu 

      • Il influence le temps d'endormissement, la durée et la qualité du sommeil 

      • Il est régulé par l'hypothalamus 

  • Dette homéostatique

    •  Plus on est éveillé longtemps, plus la pression (l'envie) de sommeil augmente 

types de sommeil

  • Sommeil lent : diminution graduelle de l'activité 

    • Stade N1 et N2 = sommeil lent léger

      • N1= état d'endormissement, où le sommeil peut être facilement interrompu 

        • On observe à ce stade des mouvements oculaires lents et parfois à l'électroencéphalographie (EEG) des ‘’pointes vertex’’

        • N2 = On observe au EEG des complexes K et des fuseaux du sommeil qui sont associés à ce qui aide à la consolidation des apprentissages

    • Stade N3 = sommeil lent profond 

      • Amplification du ralentissement de l'activité cérébrale

      • Dormeur est plus difficile à réveiller 

  • Sommeil paradoxal : moment de la nuit où on rêve le plus

    • L'état de sommeil où il est encore plus difficile de réveiller la personne

    • Il y a perte du tonus musculaire

    • Le cerveau est aussi actif qu'au stade N1 

    • On observe des mouvements de yeux très rapides 

       

Rythmes qui montrent un période d'environ un jour 

L'homéostasie est le processus par lequel un système se régule pour maintenir l'équilibre de ce système 

Les cycles de sommeil sont des périodes de variations de trois grandes phases : l'éveil, le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Dans chacune de ces périodes, il y a une multitudes de changements physiologiques au niveaux chimiques. Les niveaux des neurotransmetteurs ne sont pas les mêmes lorsqu'on est éveillé ou dans un sommeil lent ou sommeil paradoxal en raison du rôle de ces neurotransmetteurs et du besoin présent. 

Les troubles du sommeil

Dyssomnies​ une difficulté à initier ou à maintenir le sommeil. 

La cataplexie est une perte du tonus musculaire (tension des muscles) qui peut survenir à tout moment de la journée sans perte de la conseince 

  • Insomnies =  manque/ insuffisance en sommeil

  • Hypersomnie =  excès de sommeil ​​

   3 principaux types d'hypersomnie : 

  • Les hypersomnies idiopathiques

    • Caractérisé par une somnolence diurne excessive et une difficulté de réveillentrès difficile

  • Les hypersomnies psychiatriques

    • Excès de sommeil dans la journée associé à a des troubles comme la dépression ou la bipolarité 

 

  • La narcolepsie-cataplexie

    • Caractérisée par de la somnolence diurne excessive suivie d'attaques de sommeils irrépressibles et de cataplexie​

Somnolence diurne 

excès de sommeil durant la journée

  • Les troubles du rythme circadien (ou rythme veille-sommeil) :

 

  • Syndrome de retard de phase du sommeil 

    • Survient lorsqu'une personne à tendance à se mettre au lit très tard, mais se réveille très tôt  

      • Cela dérègle le rythme circadien 

      • La durée de sommeil n'est pas suffisante

      • Entraine des problèmes d'éveil, d'attention et de concentration

  • Syndrome d'avance de phase du sommeil 

    • Survient lorsque la personne à tendance à se coucher tard et à se réveiller en plein milieu de la nuit (vers 2h- 3h du matin) 

      • Il n'y a donc pas assez de sommeil = effet négatif sur la vie sociale 

 

  • Syndrome d'hypernyctéméral (ou type libre-course)

    • Caractérisé par un rythme veille-sommeil plus élevé que celui de la transition du jour/nuit 

      • Il y a un de façon chronique un décalage chaque jour de la période de sommeil de 1 à 2 heures 

 

  • Cycle veille-sommeil irrégulier 

    • Il y a une perturbation totale en lien avec les cycles veille-sommeil par rapport au rythme nycthéméral 

 

  • Syndrome décalage horaire 

    • Débalancement de la mélanine, hormone qui régule le sommeil 

 

  • Travail posté 

    • Lorsque le cycle de sommeil est affecté en raison de la rotation du travail de nuit

 

Nycthéméral = une alternance d'un jour et d'une nuit correspondant à un cycle biologique de 24 heures.

Parasomnies : phénomène passagers qui n'apparaissent que durant le sommeil. 

  • Somnanbulisme 

    • Épisodes de comportements complexes et nébuleux 

      • Amnésie (perte mémoire) de ces évènements

      • Cela dérègle le rythme circadien 

      • Survient durant le sommeil lent profond 

      • Plus commun chez les enfants, car ils ont plus de sommeil lent profond 

  • Terreurs nocturnes

    • Éveil soudain caractérisé par des cri aigu ou des pleurs 

      • Survient durant le sommeil lent profond

      • Amnésie rétrograde de l'évènement 

 

  • Cauchemars

    • Rêves affolants survenant pendant le sommeil paradoxal 

      • Possibilité de se souvenir de ce qui s'est passé 

 

  • Troubles dissociatif lié au sommeil  

    • Comportement hystériques variables, causé généralement par un traumatisme relié à l'abus sexuel 

      • Souvent observé chez des gens schizophrènes ou ayant déjà eu des problèmes psychiatriques

  • Trouble comportemental en sommeil paradoxal

    • Durant le sommeil paradoxal, la personne mime son rêve : elle reproduit ce qui se passe dans son rêve

 

  • Enurésie  

    • Émission accidentelle et d'urine 

  • Catathrénie 

    • Gémissements ou grognements involontaires durant le sommeil paradoxal 

  • Bruxisme

    • Grincement des dents

  • Syndrome de la tête qui explose

    • ​Hallucination sonores violents semblable à une bombe qui explose ou une fussillade​​​

  • hallucination liées au sommeil

    • Hallucination qui survient durant la période tempon et veille du sommeil

      • Peut survenir chez une personne ayant une bonne santé mentale ​

Références : 

Texte : Bear, M.F., Connors, B.W. et Paradiso, M.A. (2016). Neurosciences à la découverte du cerveau (4ième ed.; traduit et adapté par André Nieoullon). Paris, France :  Éditions Pradel. 

Normandin, Myriam-Zaa. Les hallucinations nocturnes - Fondation Sommeil - Troubles du sommeil, Fondation Sommeil, Repéré  à https://fondationsommeil.com/les-hallucinations-nocturnes/

Images : http://lifesciencedb.jp/bp3d/https://askabiologist.asu.edu/brain-regionshttps://carnets2psycho.net/dico/sens-de-lobe-cerebral.html; http://coursisgh.blogs.lalibre.be/media/02/02/1364136692.pdf

  • Black Instagram Icon
  • Facebook Social Icône