Ceux qui ne reconnaissent pas les visages

« Le docteur P. était un musicien distingué. [Un jour], un étudiant se présentait, et le docteur P. ne le reconnaissait pas ; ou, plus exactement, il ne reconnaissait pas son visage : c’était seulement au moment où l’étudiant parlait qu’il pouvait l’identifier d’après sa voix. Ces incidents se multiplaient et scuscitaient l’embarras, la perplexité, la peur – et parfois le rire. Car non seulement le docteur P., progressivement, ne distinguait plus les visages, mais il voyait des visages là où il n’y en avait pas : tout comme Magoo, dans la rue, tapote affectueusement les bouches d’incendie et les parcmètres en les prenant pour des têtes d’enfants, il s’adressait aimablement aux poignées sculptées des meubles et s’étonnait qu’elles ne lui répondent pas. »

- L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau et autres récits cliniques, Oliver SACKS.

Qu'est-ce que c'est ? 

C'est un trouble de reconnaissance des visages qui est classé dans les agnosies visuelles

  • Une agnosie est une incapacité à reconnaitre certains éléments sans ce que soit en raison d'un déficit sensoriel primaire, par exemple la surdité (sourd) ou la cécité (aveugle)

  • L'incapacité de reconnaitre survient en raison d'une perte d'informations qui permettraient d'interpréter ces stimulations. 

Prosopagnosie

Provient du mot grec ancien  πρόσωπον qui signifie «visage», suivie du mot agnôsia qui signifie «ignorance» et de γνῶσις/gnosis qui veut dire «connaissance»

2 types

La prosopagnosie acquise

 

❖ L'incapacité à reconnaitre les visages est causée par un traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral ou tumeur causant des dommages dans les aires sensorielles associatives du cortex cérébral

La prosopagnosie congénitale

❖ Il y a un problème du développement du processus de reconnaissance des visages sans qu'il y ait eu des lésions cérébrales 

  • L'enfant atteint de prosopagnosie congénitale ne reconnait ses proches et les personnes de son entourage 

Sous-forme 

  • La prosopagnosie aperceptive

    • Problème au niveau de l'analyse structurale des visages, ce qui ne permet pas d'élaborer le stimulus susceptible d'activité la région de reconnaissance faciale 

  • La prosopagnosie associative

    • Problème au niveau de l'accès aux processus de reconnaissance

Causes 

 Dans les cas de prosopagnosie, les causes sont des lésions bilatérales,  c'est-à-dire des deux cotés cérébraux au niveau du lobe temporal droit. Plus précisément, c'est le gyrus fusiforme qui est atteint principalement.  En effet, la chercheuse Nancy Kanwisher a découvert, par la méthode de tomographie par émission de positrons (TEP), que chez des personnes saines, les gyrus fusiformes sont activités lorsqu'on présente des images faciaux. Ils sont donc impliqués dans le processus de reconnaissance des visages. Ainsi, dans les cas de propopagnosia,  ces régions sont lésées. 

Un gyrus décrit 

une circonvolution du cerveau.

Gyrus fusi-forme

(ou gyrus temporal latéral)

 

Traitement 

 Il n'y aucun traitement possible pour la prosopagnosie. Il est juste possible d'aider les personnes atteintes à réapprendre à reconnaitre les visages des personnes qu'elles voient au quotidien. 

Références : 

Texte :  Bear, M.F., Connors, B.W. et Paradiso, M.A. (2016). Neurosciences à la découverte du cerveau (4ièmeed.; traduit et adapté par André Nieoullon). Paris, France :  Éditions Pradel. ; 

Images  https://www.revuegestion.ca/la-mesure-du-stress; :https://coeur-articiciel-tpe2013-214.webnode.fr/une-alternative-incomplète/; https://carnets2psycho.net/dico/sens-de-reticulee.html; http://slideplayer.fr/slide/513713/; 

  • Black Instagram Icon
  • Facebook Social Icône